Les objectifs et engagements du SMTC sont définis dans le Contrat de Mobilité pour le Territoire de Belfort instauré en 2008. La mise en application de ce contrat, en deux étapes, se traduit par un réseau de transports en commun économique, performant et durable au service de la population du département.

Optymo 1

La première réponse aux enjeux définis dans le contrat de mobilité a été une transformation de fond du réseau CTRB obsolescent avec la création d’Optymo à partir de 2007. Les principales orientations ont été : le pouvoir d’achat des ménages, l’environnement, l’accessibilité, l’innovation, tout ceci sans mesure anti-automobile et à budget de fonctionnement constant. Coût de l’investissement : 20 millions d’euros.

Les solutions apportées :

   1. Une augmentation du niveau de service :

  • Un réseau urbain, composé de 8 lignes, une fréquence de passage à 10 minutes. Ce réseau dessert une population de 70 000 habitants.bus
  • Un réseau suburbain, composé de 7 lignes cadencées à l’heure et en harmonie avec les lignes urbaines. Ces lignes desservent environ 14 000 habitants.
  • Un service de transport scolaire destiné aux collégiens et lycéens en période scolaire. Ces services transportent 12 000 élèves.
  • Des services complémentaires de Transport à la Demande (TAD) et pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR) élargis à l’ensemble du département.

   2. Une baisse des coûts d’exploitation grâce à une meilleure productivité : augmentation de la vitesse commerciale de 14,5 km/h à 21 km/h, fin de la vente à bord, priorité aux feux, rationalisation des lignes et des arrêts (84% de la population à moins de 5 min d’un arrêt en ville)…

   3. Une baisse générale des tarifs, suppression des zones tarifaireset simplification de la gamme tarifaire.

   4. Nouvelle billettique et création du post-paiement (première nationale). Le Pass Optymo est un modèle commercial unique :gratuit et sans aucun engagement, il combine paiement sur consommation et plafond mensuel.

   5. La gratuité du transport scolaire pour tous sur la base d’un aller-retour offert chaque jour en période scolaire aux collégiens et lycéens (avec le soutien du Conseil général du Territoire de Belfort).

   6. Le renouvellement complet de la flotte de bus urbains et suburbains : véhicules haut de gamme et motorisation GPL plus respectueuse de l’environnement (11 millions d’euros d’investissement).

   7. La mise en place d’un Système d’Aide à l’Exploitation (SAE) permettant notamment la priorité aux feux pour les bus sur tous les carrefours de l’agglomération.

   8. La création d’un nouvel Espace Optymo, plus spacieux et confortable, entièrement dédié au service client.

   9. La création du ticket de bus par SMS (première nationale) venu compléter le système billettique.


ticket_sms Les résultats obtenus :

  • Augmentation de la fréquentation de 40 % en un peu plus de 2 ans. En 2010, Optymo enregistre + 2 millions de voyageurs : de 4,8 millions (à l’époque de la CTRB) à 6,8 millions de voyageurs annuels. Cette augmentation est comparable à celles faites en 10 ans dans les grandes agglomérationsavec des modes de transports lourds (tramway ou métro) et des investissements beaucoup plus importants.
  • 32 000 porteurs du Pass Optymo, soit 3 fois plus de porteurs de cartes de bus.
  • 1 million de km supplémentaires parcourus chaque année, avec le même budget de fonctionnement que l’ancien réseau CTRB.
  • Une économie de 8 millions d’euros pour la collectivité par rapport aux prévisions d’exploitation de l’ancien opérateur privé, grâce à la création d’une Régie publique pour le réseau urbain (RTTB) et la gestion de la politique commerciale par le SMTC pour l’ensemble d’Optymo.


Optymo 2

Le projet Optymo 2, qui s’appuie sur le concept de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), constitue la deuxième phase de la construction du réseau.
Entre 2010 et 2013, de nouvelles solutions ont été apportées dans un objectif de mobilité « durable » dans un espace urbain harmonieux où cohabiteront efficacement bus, piétons, vélos et voitures.
Le TCSP (Transports en Commun en Site Propre), au cœur du projet, répond à une demande toujours croissante de déplacement des ménages, en desservant des lieux de vie comme les commerces, le centre-ville, les établissements publics, les structures de loisirs… tout en répondant aux besoins de déplacements scolaires et de déplacements vers les bassins d’emplois.

Les solutions apportées :
   1. Une augmentation du niveau de service, restructuration du réseau, refonte des lignes et ajout de sites propres.

   2. Le vélo en libre-service avec plus de 25 stations et 200 vélos répartis selon un maillage étudié.

   3. L'auto en libre-service avec plus de 30 voitures en location.